Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

Activité 4.0 ?
Séminaire de Paris 1 organisé par le Pôle ergonomie et écologie humaine.

Au CENTRE MALHER du 27 au 29 mai 2019
Type d’action scientifique : Séminaires

Le vocable industrie 4.0 est bien souvent utilisé pour faire écho à l’expression « 4ième révolution industrielle » et désigner une mutation du contexte socioéconomique des organisations contemporaines.
Ce séminaire vise à instruire en quoi ces évolutions modifient l’activité de travail. Peut-on évoquer une Activité 4.0, voire une ergonomie 4.0 dans une industrie 4.0 ?

L’originalité de cette dite 4ième révolution industrielle est qu’elle n’est pas corrélée à
l’émergence d’une nouvelle ressource énergétique, mais qu’elle repose sur le développement du potentiel d’un artefact technologique dans sa capacité à offrir des outils pour piloter la production dans un monde de plus en plus dématérialisé. En effet, après le charbon et la machine à vapeur du 18ème siècle, puis l’électricité et le gaz du 19ème et enfin le nucléaire de la fin des années 1960, il est aujourd’hui question d’une dématérialisation de la production avec le développement des usages des nouvelles technologies. L’industrie 4.0 est une révolution technologique qui émerge de la technologie et qui conduit à un bouleversement entre l’offre et la demande.

Ces technologies conduisent à l’éclatement de l’unité temporelle et spatiale des entreprises et marquent une rupture dans le travail. Elles offrent une occasion au développement des organisations au-delà de leur périmètre classique avec le développement de nouveaux services.
Elles contribuent dans le même temps à inviter au sein même de l’organisation de la production de nouveaux acteurs. Les clients et les usagers en ayant recours aux nouvelles technologies pour déclencher un service ou une prestation modifient profondément les structures classiques de production et de relations servicielles.

Le rapport au temps et à l’espace est modifié tant du côté de ceux qui produisent que de ceux qui sont à l’origine des demandes et des attentes de services.

Du point de vue de l’activité de travail, les évolutions d’un monde dématérialisé reconfigurent les organisations et placent la question de l’activité de travail au centre de systèmes articulant les personnels, les technologies et les clients ou usagers. Il s’agit ici aussi d’une opportunité pour penser la question du développement durable dans un contexte de dématérialisation.

Ce séminaire cherche à discuter ces nouvelles formes de l’activité selon différents axes :
- En quoi cette industrie 4.0 modifie précisément l’activité de travail ? Comment ces révolutions technologiques modifient la temporalité et la spatialité de l’activité ?
- Quels peuvent être les effets sur l’intervention qui vise à transformer les situations de travail ? Quels savoirs et outillage méthodologique développer dans l’approche d’une activité 4.0 ? Faut-il évoquer une ergonomie 4.0 ?
- En quoi ces évolutions demandent-elles une nouvelle approche économique du travail ?
- En quoi et comment sont affectés les métiers de la conception et de l’innovation ?
Quelle est la modification du rapport à la commande entre les commanditaires et les concepteurs ?

UNIVERSITÉ PARIS 1. Centre MALHER, 9 rue Malher, 75004 Paris
Renseignements et inscriptions :
M. Fabrice Doriac, 01 53 55 27 69, formations-courtes-fcps@univ-paris1.fr

Consulter l'article sur son site d'origine (LET)
Sur le même axe
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024 )