Projet scientifique
Axe 2 : Justice et inégalités (2016-2018)

Rester bourgeois, Anaïs Collet
Les quartiers populaires, nouveaux chantiers de la distinction

DATE DE PARUTION : Juin 2016
ÉDITEUR : Caisse Nationale des Allocations Familiales
COLLECTION : Revue des politiques sociales et familiales
PAGES : 137-138
ISSN : 2431-4501
DOMAINES : Géographie urbaine
Type de publication : Articles dans des revues professionnelles et spécialisées

Revue des politiques sociales et familiales n° 121 -3e et 4e trimestres 2015
Comptes rendus de lectures : Rester bourgeois, Les quartiers populaires, nouveaux chantiers de la distinction ; Anaïs Collet.

par Yannick Henrio, doctorant en sociologie, université de Paris 8 Saint-Denis – Laboratoire architecture, ville, urbanisme, environnement (Lavue).

Dans cet ouvrage, Anaïs Collet reprend son travail de thèse : Génération de classes moyennes et travail de gentrification. Changement social et changement urbain dans le Bas-Montreuil et à la Croix-Rousse, 1975-2005. La sociologue s’intéresse à cette nouvelle classe, ou classe d’alternative, prise entre la bourgeoisie et les classes populaires, qui se caractérise notamment par un fort capital culturel (validé ou non par des diplômes), mais pas forcément par un fort capital économique ; classe rapidement désignée par les médias et le langage familier sous le terme de « bobos » , qu’A. Collet s’attache à déconstruire dès l’introduction. Elle analyse ensuite en détail les populations singulières de deux lieux, la Croix-Rousse dans le premier arrondissement de Lyon et le Bas-Montreuil, qui borde Paris et Vincennes.

Si l’auteure décrit à travers soixan