Calendrier

mardi 14 mai 2019

“Communs mondiaux” et pratiques de transition. Les échelles de l’engagement en question
Atelier « Habiter la transition. Des pratiques existantes aux politiques de transition : circulations et ambiguïtés »
Atelier thématique commun aux réseaux ACDD et ReHaL
—  Pierre Dardot : « Quelle démocratie pour les communs mondiaux ? ».
—  Frédéric Sultan : « Biens communs mondiaux ? Fabriquons des outils pour des politiques de commoning à l’échelle … des enjeux ! ».
—  Isabelle Frémeaux : « Luttes habitées pour communs en devenir ».
—  Sylvaine Bulle : « Autonomie politique et « commun ». Le cas d’une Zad entre hantise de l’unification et normalisation. ».
Coordinateurs de la séance : Léa Eynaud et Frédéric Sultan
Du côté de la recherche comme des organisations internationales, il est courant de désigner sous l’appellation de « biens publics mondiaux » ou de « biens communs de l’humanité » un certain nombre de ressources dites « naturelles » telles que l’eau, le climat, la couche d’Ozone, la biodiversité ou encore la planète elle-même. À l’échelle locale, les travaux de la prix Nobel d’économie Elinor Ostrom ont également mis en lumière la capacité de collectifs auto-organisés à gérer durablement des bassins de ressources naturelles (pêcheries, forêts, systèmes d’irrigation etc.), quelque part entre le marché et l’État. Toutefois le lien entre communs et écologie, tel qu’il se déploie dans l’arène politique et scientifique, connaît à notre sens deux principaux angles morts.
Plus d’information
Lieu : École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette (ENSAPLV)
Adresse : 144, avenue de Flandre, 75019 Paris - Salle 112 B
Horaire : 9h30-17h

mardi 21 mai

Séminaire « Approches comparées du New Age »
—  Vincent Basset (université de Perpignan) : « Un néo-chamanisme transnationalisé : Le chemin rouge »
—  Chloë Lecourt (EHESS, CéSoR) : « Entre spiritualité et engagement politique :
Ethnographie de la Wicca parisienne »
Lieu : École Pratique des Hautes Études (EPHE)
Adresse : 54, boulevard Raspail, 75006 Paris - salle 9 (sous-sol)
Horaire : 14h-18h

jeudi 23 mai

« Dessin, design, projet. Représenter et reconfigurer les espaces ouverts »
Colloque international de l’axe 5 « interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation »
Equipes de recherche AMP-Mosaïques-LAVUE UMR 7218
Dans les arts de l’espace – architecture, urbanisme, paysagisme –, le dessin a un rôle central. Après des siècles d’élaborations et d’inventions pour optimiser la représentation des idées spatiales et anticiper la transformation physique des lieux, le dessin a fini par être assimilé au projet. De l’esquisse aux plans d’exécution, sa mission reste celle d’expliciter le résultat de l’élaboration d’une idée, de l’acheminer vers sa concrétisation, de solliciter la confrontation entre les éléments et les acteurs divers intervenant dans l’ensemble du processus de la commande, à l’idéation, à la fabrication. Aussi, au delà de sa « mission documentaire », le dessin a acquis une valeur en soi : reconnu de par ses caractéristiques propres, il a été rapproché des autres produits des arts, tels que la peinture, la sculpture ou encore la photographie. Aujourd’hui l’évolution des pratiques et des politiques de transformation des lieux réinterroge à la fois le dessin, le design – entendu comme processus de conception global concernant les projets à différentes échelles – et le projet spatial dans leur organisation traditionnelle.
Plus d’informations
Lieu : École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette (ENSAPLV)
Adresse : 144, avenue de Flandre, 75019 Paris
Horaire : 9h-18h

vendredi 24 mai

« Dessin, design, projet. Représenter et reconfigurer les espaces ouverts »
Colloque international de l’axe 5 « interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation »
Equipes de recherche AMP-Mosaïques-LAVUE UMR 7218
Dans les arts de l’espace – architecture, urbanisme, paysagisme –, le dessin a un rôle central. Après des siècles d’élaborations et d’inventions pour optimiser la représentation des idées spatiales et anticiper la transformation physique des lieux, le dessin a fini par être assimilé au projet. De l’esquisse aux plans d’exécution, sa mission reste celle d’expliciter le résultat de l’élaboration d’une idée, de l’acheminer vers sa concrétisation, de solliciter la confrontation entre les éléments et les acteurs divers intervenant dans l’ensemble du processus de la commande, à l’idéation, à la fabrication. Aussi, au delà de sa « mission documentaire », le dessin a acquis une valeur en soi : reconnu de par ses caractéristiques propres, il a été rapproché des autres produits des arts, tels que la peinture, la sculpture ou encore la photographie. Aujourd’hui l’évolution des pratiques et des politiques de transformation des lieux réinterroge à la fois le dessin, le design – entendu comme processus de conception global concernant les projets à différentes échelles – et le projet spatial dans leur organisation traditionnelle.
Plus d’informations
Lieu : École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette (ENSAPLV)
Adresse : 144, avenue de Flandre, 75019 Paris
Horaire : 9h-18h

mardi 4 juin

Séminaire « Approches comparées du New Age »
E. Gobin, A.-M. Losonczy & V. Teisenhoffer : Bilan et ouvertures
Lieu : École Pratique des Hautes Études (EPHE)
Adresse : 54, boulevard Raspail, 75006 Paris - salle 9 (sous-sol)
Horaire : 14h-18h

jeudi 13 juin

Séminaire Pop-part « Séance 5 : L’outil vidéo dans la recherche : attendus, modalités de mise en œuvre et effets »
Organisation : Violette Deffontaines, Sylvaine Conord
Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Adresse : 200, avenue de la République, 92001 Nanterre - Bâtiment Max Weber, RDC, salle de séminaire 2
Horaire : 14h-17h